2020 – 2026 : des engagements fraternels et écologiques pour ce nouveau mandat.

Tribune libre de Mosaïque — juin 2020

L’élection du 15 mars dernier en a décidé ainsi : nous revoilà élus appartenant, courageusement et dignement à la minorité municipale, aux côtés d’un groupe majoritaire, fortifié par son élection dès le 1er tour.

Élus et responsables, pour nos électeurs, grâce à qui nous avons défendu, et défendrons encore, un projet ambitieux de développement citoyen, écologique et solidaire de notre ville.
Un projet pour l’avenir auquel nous croyons avec de nombreux jeunes de par le monde — dont certains nous ont réjouis en nous rejoignant — en ce début de 21e siècle qui, décidément, n’a pas fini de nous mettre face à nos fragilités et nos vulnérabilités.

Car nous l’avons tous bien compris en ce moment de pandémie — dont nous ne savons quand nous sortirons — qui que nous soyons, nous y sommes confrontés et devons puiser en nous des
ressources infinies de patience, de créativité, de solidarité, d’amour, pour que ce monde tienne encore debout, avec nous.

Nous embarquons donc pour ce nouveau mandat municipal où nous comptons nous investir avec sincérité, dans des délibérations démocratiques pour faire des choix déterminants pour la préservation de la paix sociale et de la convivialité à Sainte-Foy-lès-Lyon dont le territoire se déploie entre au moins six quartiers à l’identité forte.

À Sainte-Foy-lès-Lyon, comme partout ailleurs dans le monde, si nous ne décidons pas aujourd’hui de faire des choix économiques et écologiques concertés, de prendre ensemble soin de la Terre et des
corps, nous mettrons gravement en péril l’avenir des êtres vivants, et particulièrement des êtres humains. Un des exemples du moment est notre défense du patrimoine végétal du Clos du Cardinal,
au Centre-Bourg (allée Beausoleil et rue du Château), qui doit aujourd’hui être sauvé. Nous vous invitons à signer la pétition pour sa sauvegarde, en cliquant sur le lien suivant : http://​chng​.it/​Y​b​w​qh4BW

Pour conclure, il ne nous vient qu’une phrase, dont nous pesons chaque mot et qui inspire notre action et dicte l’esprit du débat démocratique, tel que nous le concevons : celle de l’article premier
de la déclaration des droits humains, du 10 décembre 1948.
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

Yvette Lathuilière,
Serge Replumaz,
Faïza Mihoubi,
Olivier Coupiac

SainteFoyAVENIR 
Citoyenneté — Écologie – Solidarité
saintefoyavenir​.org
saintefoyavenir@gmail.com

Commentez :