28 juin 2020 – Lyon et Métropole de Lyon – La vague Verte a tout emporté !

JOIE. Ce dimanche 28 juin au soir, enfin, les électeurs lyonnais et grand – lyonnais ont majoritairement pu conclure leur choix des formations écologistes pour gouverner désormais la capitale des Gaules, avec Grégory Doucet (maire de Lyon) et la Métropole de Lyon., avec Bruno Bernard (Président de la Métropole).

Merci aux citoyennes et citoyens qui ont permis ce beau résultat. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir de réels changements, une politique écologique et économique concrète pour répondre efficacement aux enjeux du changement climatique, pour vivre mieux et permettre un avenir désirable aux générations futures.

Malgré une abstention record (au moins 60%) subie par tous les élus de ces suffrages que ce soit au premier tour, le 15 mars, et lors de ce deuxième tour : ce résultat attendu vient porter au pouvoir des femmes et des hommes viscéralement engagés pour la transition écologique, sociale et démocratique.

Enfin, l’espoir d’une ville, d’une métropole qui prend d’abord soin de l’humain, de la Vie, va pouvoir se réaliser. Et il y a du travail ; nos élus en sont bien conscients. Des plans d’actions sont déjà prêts : notamment, pour la croissance des déplacements moins polluants, la croissance de l’approvisionnement alimentaire de proximité et de qualité, la croissance des logements isolés, économes en énergie et confortables. Oui, des plans d’action qui vont entraîner des relocalisations d’emplois, des créations de nouveaux métiers à côté de chez nous, avec et sans les outils numériques.

Foin des mensonges, des caricatures, des outrances abusives et déplacées de leurs adversaires pris de panique, de peur de voir — plus vite qu’ils ne le souhaitent — s’effondrer « l’ancien monde » où ils imaginent encore pouvoir continuer à consacrer trop peu d’argent à l’écologie de la vie ; c’est à dire, aux soins, à la nourriture, à la culture pour tous et à l’éducation.

Si cette pandémie de la Covid-19, dont le Monde est encore loin d’être sorti, nous a appris quelque chose c’est bien le rappel de notre fragilité, de nos vulnérabilités et de notre indispensable posture d’humilité face à la nature. Nous ne pouvons continuer à l’exploiter, sans limites, mais nous devons réapprendre à respecter ses lois. Comme le disait récemment J. Attali : « La super puissance de l’avenir, sera la nature, pas la Chine (qui est une dictature) ou les États-Unis (qui sont actuellement en plein chaos) ».  

Nous partageons tous cette responsabilité de devoir nous demander pour chaque choix dicté par nos politiques publiques si ce que nous finançons est utile à la vie, à la perpétuation de la vie humaine sur notre si belle, et unique, planète Terre. Nous formons donc des vœux immenses de courage et de réussite pour accompagner, sans réserves, nos nouveaux élus. Pour qu’avec eux nous participions à l’avènement, ici et maintenant, du projet écologique, social et démocratique dont nous avons tant besoin.

Yvette Lathuilière
SainteFoyAVENIR

Commentez :