Archives de catégorie : Les Elu.e.s

Suivez l’activité des élu.e.s de SainteFoyÀVENIR

28 juin 2020 – LYON et Métropole de LYON – La vague VERTE a tout emporté !

JOIE. Ce dimanche 28 juin au soir, enfin, les électeurs lyonnais et grand – lyonnais ont majoritairement pu conclure leur choix des formations écologistes pour gouverner désormais la capitale des Gaules, avec Grégory DOUCET (maire de Lyon) et la Métropole de Lyon., avec Bruno BERNARD (Président de la Métropole).

MERCI aux citoyennes et citoyens qui ont permis ce beau résultat. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir de réels changements, une politique écologique et économique concrète pour répondre efficacement aux enjeux du changement climatique, pour vivre mieux et permettre un avenir désirable aux générations futures.

Malgré une abstention record (au moins 60%) subie par tous les élus de ces suffrages que ce soit au premier tour, le 15 mars, et lors de ce deuxième tour : ce résultat attendu vient porter au pouvoir des femmes et des hommes viscéralement engagés pour la transition écologique, sociale et démocratique.

Enfin, l’espoir d’une ville, d’une métropole qui prend d’abord soin de l’humain, de la Vie, va pouvoir se réaliser. Et il y a du travail ; nos élus en sont bien conscients. Des plans d’actions sont déjà prêts : notamment, pour la croissance des déplacements moins polluants, la croissance de l’approvisionnement alimentaire de proximité et de qualité, la croissance des logements isolés, économes en énergie et confortables. Oui, des plans d’action qui vont entraîner des re – localisations d’emplois, des créations de nouveaux métiers à côté de chez nous, avec et sans les outils numériques.

Foin des mensonges, des caricatures, des outrances abusives et déplacées de leurs adversaires pris de panique, de peur de voir -plus vite qu’ils ne le souhaitent- s’effondrer l’« ancien monde » où ils imaginent encore pouvoir continuer à consacrer trop peu d’argent à l’écologie de la vie ; c’est à dire, aux soins, à la nourriture, à la culture pour tous et à l’éducation.

Si cette pandémie de la Covid-19, dont le monde est encore loin d’être sorti, nous a appris quelque chose c’est bien le rappel de notre fragilité, de nos vulnérabilités et de notre indispensable posture d’humilité face à la nature. Nous ne pouvons continuer à l’exploiter, sans limites, mais nous devons ré – apprendre à respecter ses lois. Comme le disait récemment J. Attali : « La super puissance de l’avenir, sera la nature, pas la Chine (qui est une dictature) ou les Etats Unis (qui sont actuellement en plein chaos) ».  

Nous partageons tous cette responsabilité de devoir nous demander pour chaque choix dicté par nos politiques publiques si ce que nous finançons est utile à la vie, à la perpétuation de la vie humaine sur notre si belle, et unique, planète Terre. Nous formons donc des vœux immenses de courage et de réussite pour accompagner, sans réserves, nos nouveaux élus. Pour qu’avec eux nous participions à l’avènement, ici et maintenant, du projet écologique, social et démocratique dont nous avons tant besoin.

Yvette Lathuilière, SainteFoyAVENIR.

2020 – 2026 : des engagements fraternels et écologiques pour ce nouveau mandat.

Tribune libre de Mosaïque — juin 2020

L’élection du 15 mars dernier en a décidé ainsi : nous revoilà élus appartenant, courageusement et dignement à la minorité municipale, aux côtés d’un groupe majoritaire, fortifié par son élection dès le 1er tour.

Élus et responsables, pour nos électeurs, grâce à qui nous avons défendu, et défendrons encore, un projet ambitieux de développement citoyen, écologique et solidaire de notre ville.
Un projet pour l’avenir auquel nous croyons avec de nombreux jeunes de par le monde — dont certains nous ont réjouis en nous rejoignant — en ce début de 21e siècle qui, décidément, n’a pas fini de nous mettre face à nos fragilités et nos vulnérabilités.

Car nous l’avons tous bien compris en ce moment de pandémie — dont nous ne savons quand nous sortirons — qui que nous soyons, nous y sommes confrontés et devons puiser en nous des
ressources infinies de patience, de créativité, de solidarité, d’amour, pour que ce monde tienne encore debout, avec nous.

Nous embarquons donc pour ce nouveau mandat municipal où nous comptons nous investir avec sincérité, dans des délibérations démocratiques pour faire des choix déterminants pour la préservation de la paix sociale et de la convivialité à Sainte-Foy-lès-Lyon dont le territoire se déploie entre au moins six quartiers à l’identité forte.

À Sainte-Foy-lès-Lyon, comme partout ailleurs dans le monde, si nous ne décidons pas aujourd’hui de faire des choix économiques et écologiques concertés, de prendre ensemble soin de la Terre et des
corps, nous mettrons gravement en péril l’avenir des êtres vivants, et particulièrement des êtres humains. Un des exemples du moment est notre défense du patrimoine végétal du Clos du Cardinal,
au Centre-Bourg (allée Beausoleil et rue du Château), qui doit aujourd’hui être sauvé. Nous vous invitons à signer la pétition pour sa sauvegarde, en cliquant sur le lien suivant : http://​chng​.it/​Y​b​w​qh4BW

Pour conclure, il ne nous vient qu’une phrase, dont nous pesons chaque mot et qui inspire notre action et dicte l’esprit du débat démocratique, tel que nous le concevons : celle de l’article premier
de la déclaration des droits humains, du 10 décembre 1948.
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

Yvette Lathuilière,
Serge Replumaz,
Faïza Mihoubi,
Olivier Coupiac

SainteFoyAVENIR 
Citoyenneté — Écologie – Solidarité
saintefoyavenir​.org
saintefoyavenir@gmail.com

Étonnante et regrettable fin de mandat !

Tribune libre – mars 2020 – Mosaïque n° 159

Quelle n’a pas été notre surprise, nous les élus de l’opposition, de constater que le mandat SARSELLI s’est terminé en 2019, et non en 2020. 

En effet, nous espérions tous un conseil municipal en février, qui généralement traite du sujet important du budget prévisionnel de l’année. Ce conseil n’ayant pas lieu et d’ailleurs il n’aura pas lieu avant les élections municipales de mars 2020. Or en décembre 2019, nous n’avons eu droit qu’à une présentation sommaire des comptes, à peine l’ébauche d’un débat d’orientation budgétaire Continuer la lecture de Étonnante et regrettable fin de mandat !

D’ici 2026, un fonctionnement démocratique pour la ville

Tribune libre – janvier 2020 – Mosaïque n°158

« Nous ne cachons pas notre désapprobation face au comportement antidémocratique de l’exécutif municipal. Deux exemples ci-après en sont la démonstration :

Au Conseil Municipal du 25 novembre 2019, nous avons réitéré le Continuer la lecture de D’ici 2026, un fonctionnement démocratique pour la ville

Renouvellement dans l’équipe des élus de SFAV

Intervention de Jacqueline VERDIER, en fin de Conseil Municipal du 3 octobre 2019, pour annoncer sa démission d'élue.

« Je souhaite vous annoncer ce soir ma Démission du Conseil Municipal

Madame le Maire, Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

Ce sont des raisons personnelles et professionnelles qui fondent mon choix.

J’ai apprécié travailler avec l’ensemble de l’équipe municipale, élus et personnels administratifs, en particulier dans le domaine du social, du scolaire et du développement durable.

J’espère avoir pu apporter une contribution positive aux projets municipaux en cours, même si nous n’étions pas toujours d’accord.

Je formule avec vous ce soir l’espoir d’un avenir encore plus solidaire, écologique et durable pour les fidésiens. […]

Je vous remercie »

Hélène LEDUC lui succèdera pour cette fin de mandat, à partir du 25 novembre, lors du prochain Conseil Municipal.

BRÈVES VERTES DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

Les débats du Conseil Municipal du mois d’octobre ont fait une très large part aux thèmes de l’écologie fortement initiés et animés par les conseillers municipaux du groupe SAINTE FOY AVENIR ; Il faut savoir que nos élus avaient déposé depuis dix jours un vœu et qu’une question orale lue en séance publique, ont été longuement Continuer la lecture de BRÈVES VERTES DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

question orale du Groupe Sainte Foy A VENIR

présentée par Jacqueline Verdier en fin de Conseil Municipal du 3 octobre :

« Nous avons été sollicités par des familles au sujet d’une demande de repas sans viande dans les cantines scolaires de la commune.

Dès 2013 la municipalité a été sollicitée par des parents pour la mise en place de repas sans viande. Cette demande a été réitérée à plusieurs reprises, par une question en Conseil D’École, des demandes formulées au moment des inscriptions, auprès de l’Adjointe à la vie scolaire, ou auprès des personnels municipaux de la cantine.

La réponse de la Mairie est toujours du même ordre « repas classiques » ou « repas sans porc » sont les deux seuls choix proposés pour l’inscription à la cantine.

Il y a même un durcissement dans les réponses apportées par écrit aux parents

La tolérance de la réponse de 2013 « les agents de restauration sont attentifs aux enfants et ne leur serviront a priori pas de viande… », devient en 2015 « à noter que les agents des écoles ont la consigne de servir aux enfants toutes les composantes du repas, sans pour autant les forcer à les consommer ». En 2018 la réponse très laconique dit « toute demande de repas autre que ceux proposés ne sera pas prise en compte »

Pourtant les crèches municipales proposent des repas sans viande

Pourtant des communes de toutes sensibilités politiques proposent des repas sans viande. C’est le cas de Chaponost, Francheville, Brignais, Pierre Bénite, Lyon, Ecully.

Cette situation de blocage municipal met les enfants, leurs parents, notamment les mamans en situation difficile vis-à-vis de l’école :

  • Des difficultés de gestion par rapport à l’activité professionnelle des parents qui ne peuvent pas inscrire leurs enfants tous les jours.
  • Une situation compliquée entre les enfants et le personnel de cantine. Les enfants se retrouvent avec de la viande dans leur assiette, qu’ils refusent de manger. Dans ce contexte la cantine n’est pas un lieu, un moment serein.
  • « Les parents sont souvent sollicités pour faire des gâteaux, mettre la main au portefeuille pour l’école, tout en étant ignorés dans leur demande. Il n’y a aucune réciprocité » Ce sont là des phrases dites par les parents.

Le nouveau contrat n’intègre pas cette demande de repas sans viande alors que le service scolaire, l’exécutif municipal est totalement informé de cette demande.

Nous vous demandons de prendre en compte cette demande simple de repas sans viande, demande gérable techniquement et qui permet que toutes les familles aient une place pleine et entière dans les cantines scolaires. 

Nous souhaitons que le contrat avec SOGERES soit aménagé pour répondre à cette demande.

Dans l’attente d’une réponse au Conseil Municipal du 3 octobre 2019. »

Madame le Maire propose qu'il soit reparlé de cette question en commission.

Communiqué transmis à la presse

à l’initiative des élus de trois groupes d’opposition

Ce jeudi 3 octobre, le Conseil municipal a donné lieu à un spectacle inédit.

Après avoir échangé sur 13 rapports, 2 vœux sont mis à l’ordre du jour concernant l’épandage de glyphosate sur le stade d’honneur du plan du Loup, le 4 juillet.

  • Un émanant du groupe majoritaire qui a été mis au vote, pour demander à l’État de changer la loi sur le glyphosate,
  • L’autre émanant du groupe Sainte Foy Avenir pour lequel le vote a été refusé par Mme le maire, vœu qui demandait un arrêté du Maire d’interdiction du glyphosate et l’inscription du « Zéro Phyto » dans les marchés publics et dans les conventions avec les associations.

Concernant l’épandage de glyphosate, nous avons eu quelques réponses : Continuer la lecture de Communiqué transmis à la presse

Pour une commune réellement zéro phytosanitaire

Sainte Foy A VENIR a proposé un vœu au sujet de l’épandage de Glyphosate qui a eu lieu en juillet dernier sur le terrain de sport du Plan du Loup.

Ce vœu permettait de revenir sur cette question. Notre commune, déclarée Zéro Phyto, a laissé l’entreprise, Continuer la lecture de Pour une commune réellement zéro phytosanitaire

La Maison brûle

Article du Groupe SAINTE FOY A VENIR pour la Tribune libre du Mosaïque n° 156- texte co-écrit par Serge Replumaz et Jacqueline Verdier

La maison brûle !

En 2002 à Johannesburg au sommet de la terre, Jacques Chirac, à propos du réchauffement climatique, lançait son fameux « NOTRE MAISON BRULE ».

En 2019, soit 17 ans plus tard, le constat est le même et en plus nous regardons toujours ailleurs ! Prenons l’exemple du fameux terrain d’honneur du Plan du Loup qui va passer d’une surface engazonnée à un matériau synthétique à base de pneus soi-disant français recyclés. Or ce type de revêtement pose des problèmes de santé avec plus de blessures, brulures et d’articulations sursollicitées surtout chez nos jeunes qui seront les premiers utilisateurs. 800 000€ tous les dix ans pour refaire ce revêtement qui se détériore au fil du temps, en coût global c’est une aberration. Ces granulats encapsulés en « vert » ne poseraient pas de problème de transfert chimique d’éléments malsains dans le sol, ni de problème de réchauffement. Cela rappelle étrangement le nuage de Tchernobyl qui, comme par miracle, s’arrêtait aux frontières françaises en 1986. En plus, en rajoutant 80 000€ pour l’éclairage sans respecter nos trames vertes et noires, c’est éclairant !

Alors oui, en tant qu’élus responsables, il faut appliquer le principe de précaution et mettre en œuvre des solutions qui préserve l’environnement.

Cerise sur le gâteau, en question au Conseil Municipal du 4 juillet, nous proposions des solutions en utilisant des granulats à base de matériau naturel type « liège », nous demandions pour atténuer les risques de surchauffe, d’entourer le terrain de végétations pour ombrager celui-ci. L’adjoint a rejeté nos propositions d’un revers de main comme s’il plaidait devant la Cour.

Alors oui, les effets de manches et de voix sont de belles pirouettes « verbales », mais nous attendons des actes de la majorité en cohérence avec leurs engagements. Engagements de respect de l’Environnement d’actions Développement Durable pour nos enfants, sur lesquels ils ont été élus.

Quand, en plus la majorité municipale pour retirer le gazon, acte qui doit être fait de manière mécanique, se permet de laisser l’entreprise utiliser du glyphosate alors qu’elle annonce être une commune « zéro phyto » et pollue les propriétés voisines, l’eau et le sol, nous sortons notre carton rouge et nous vous informons.

Serge Replumaz / Jacqueline Verdier / André Valentino

http://​www​.saintefoyavenir​.org/ saintefoyavenir@gmail.com