Clos du Cardinal : lettre ouverte d’un citoyen Fidésien indigné

Nous avons le plaisir de partager la lettre ouverte écrite par M. Pierre Marthouret, forestier à la retraite. Son indignation est telle qu’il a décidé d’écrire ce texte qu’il distribue (photocopies) aux citoyen.ne.s Fidésien.ne.s. Son expertise a simplement été balayée d’un revers de main par le maire de notre ville, le 11 mars dernier.

« Lettre ouverte

La destruction de deux arbres vénérables car centenaires (la souche du tilleul impeccable si vite enlevée à nos regards, témoin de sa vitalité et de son âge respectable comptant plus de 130 cernes bien visibles — une cerne = 1 an) du Clos du Cardinal que madame le maire a ordonnée, représente à mes yeux une faute. Ces biens communs devraient être protégés par la loi.

Nous avions assuré madame le maire, lors d’une réunion improvisée, le 11 mars 2020 dans ce clos, de la bonne santé de ces arbres. La feuillaison impeccable qui a suivi l’a confirmé. Structurellement et physiologiquement sains, ces arbres avaient essuyé vaillamment au fil du siècle de nombreuses intempéries et accidents.

La destruction de ces arbres a pour effet immédiat de faire perdre définitivement le caractère arboré de ce parc. Peut-être est-ce le but recherché : déprécier ce cadre naturel pour réaliser facilement ce projet de parking.

Alors que le patrimoine arboré de la commune va mal (nombreux arbres morts sur pied, malades, en souffrance) la précipitation de madame le maire à détruire ces arbres en bonne santé, interpelle. La mise en avant rituelle de la sécurité, et un tilleul plus que centenaire devient subitement dangereux.

Une observation simplement visuelle faite par un employé municipal spécialisé ne saurait représenter une expertise. De même un diagnostic effectué par l’entreprise qui obtient le marché est nul et non avenu. On ne peut évidemment pas être juge et partie.

Quant à la presse locale, elle vient au secours de la municipalité avec un article moquant L’écologie sans responsabilisation en illustrant cet article d’une photo d’archives : il s’agit du tilleul cassé par le coup de vent fin 2019. Manipulation grossière immédiatement détectée.

L’action de madame le maire est d’autant plus incomprise qu’elle se représente en défenseur des arbres (édito Mosaïque no 158), quel fossé entre ses paroles et ses actes.

Si le balcon vert que madame le maire promeut existe bien, ce n’est certes pas grâce à elle. Quant à la disparition de quelques-uns des derniers grands arbres publics du bourg-centre, elle en a la responsabilité.

Enfin pour les irréductibles de tous poil qui voient encore dans ces grands arbres une menace et une gêne permanente, je rappelle que ce sont les seuls climatiseurs naturels grâce à l’évapotranspiration qui amène humidité et abaissement de la température, qu’ils stockent le carbone, qu’ils apportent bienfait aux humains et aux animaux, qu’ils adoucissent leur cadre de vie.

Pierre Marthouret
Ancien forestier
Habitant de Sainte-Foy-lès-Lyon »

Une réflexion sur « Clos du Cardinal : lettre ouverte d’un citoyen Fidésien indigné »

  1. Bien dit, Pierre, poursuivons hardiment les actions pour soutenir un mouvement qui va croissant en faveur de nos idées de plus en plus comprises et partagées, la pandémie menant à une plus grande perception et compréhension des changements que la nature impose face à nos agissements inconsidérés. Au delà des pétitions et des lenteurs de la mise en route, il faut accélérer le mouvement, prendre plus ostensiblement et plus souvent la parole, expliquer, exposer calmement et sérieusement pour susciter plus encore les consciences. Et l’automne prochain sera peut-être le grand révélateur, tant, de ci de là, se dégageant des profondeurs et du silence imposé, la rumeur grouille de prendre son ampleur !!! Salut à toi, homme des bois !!! …

Commentez :