Archives par mot-clé : Anneau des sciences

Un citoyen questionne la liste SainteFoyAVENIR, voici nos réponse

Un citoyen Fidésien, Benjamin, nous a envoyé quelques questions très pertinentes. Nous lui répondons avec plaisir.

« Bonsoir,

J’habite Sainte-Foy-lès-Lyon depuis huit ans maintenant.

Concerné par ce qui se passe, et à fortiori ce qui va se passer, dans ma commune, j’aurais aimé vous poser quelques questions :

Un des grands projets à venir est l’anneau des sciences et je voulais connaitre votre positionnement sur ce sujet, êtes-vous pour ? Contre ? Pourriez-vous compléter votre réponse en me précisant dans un cas comme dans l’autre pourquoi ?

Nous sommes contre l’Anneau des Sciences, pour des alternatives de transports, de mobilités et nous le disons dans un de nos article : Un échangeur d’autoroute à Beaunant. Pourquoi les autres listes ne vous en parlent pas ?

Quelle est votre position par rapport à la décroissance ? Dans le cas où vous seriez élue, prôneriez-vous la décroissance à Sainte-Foy-lès-Lyon ?

Nous ne prônons pas la décroissance en tant que telle mais aspirons à changement profond de modèle de société, actuellement fondé sur la recherche absurde d’une croissance économique infinie. Dans cette transition…

Nous parlons de faire décroitre certaines choses, et d’en faire croitre d’autres.
Quelques exemples : faire décroitre notre consommation énergétique (isolation des bâtiments, baisse de l’éclairage public) nos émissions de gaz à effet de serre (baisse de l’utilisation de la voiture), notre consommation de viande, notre production de déchets (objectif zéro déchet, Zéro plastique).

Faire croitre la concertation et la participation des habitants, le partenariat et la coopération dans la gestion de la ville, la protection de l’environnement, des personnes les plus fragiles (personnes handicapées, séniors et personnes âgées…).

Développer les entreprises actrices de la transition (production locale et circuits courts, recyclage, réparation, écomobilité, etc.).

Faire croitre l’offre de logements accessibles, les mobilités douces avec plus de zones de rencontre, faire croitre la végétalisation (“débitumer” les cours d’école…), l’alimentation collective bio locale, la pratique de la culture, etc.

Concernant le barrage de l’Yzeron, êtes-vous pour ou contre ? Pareil, pouvez-vous préciser pourquoi ?

Ce barrage de Francheville, va atteindre 23 m de haut et boucher une vallée naturelle, espace de biodiversité. La lutte contre les inondations est déjà très pertinente avec l’élargissement des berges, de Charbonnières à Oullins en passant par Sainte-Foy-lès-Lyon. Cet élargissement répond aux crues trentennales.

Pour répondre au-delà de la crue trentenale, d’autres alternatives sont possibles avec en amont plusieurs retenues plus petites, la limitation de l’imperméabilisation des sols et donc d’équipements, de constructions qui empêchent la pénétration de l’eau dans le sol.

L’association de Sauvegarde de la vallée de Francheville travaille depuis plusieurs années sur ces alternatives, que les responsables politiques en place ont toujours refusé d’étudier. Il est temps de permettre ces études et de travailler un projet durable pour l’environnement et la protection contre les crues.

Enfin, on entend beaucoup parler d’alliance au deuxième tour avec la liste de Philippe Schmidt « Unis pour Sainte-Foy », pouvez-vous infirmer ou confirmer cette alliance ? Par ailleurs en cas d’alliance, qu’en sera-t-il de vos divergences de points de vue sur divers sujets ?

Merci pour cette question qui met en évidence que vous nous voyez présents au second tour et en capacité de négocier, ou non, avec d’autres. Pour le moment il est, de notre point de vue, trop tôt pour échafauder la moindre hypothèse. Nous concentrons nos énergies et savoir-faire sur le premier tour. Ce qui se passera ensuite, vous le saurez très vite compte tenu du court délai entre les deux tours. Cela fera certainement l’objet d’une communication sur notre site internet et sur les réseaux sociaux.

Mise à jour le 12 mars à 22hoo.
La liste SainteFoyAVENIR vient d’annoncer publiquement qu’elle n’envisageait aucune alliance au second tour des élections municipales, car elle est la seule à être opposée a l’Anneau des sciences et contre les impacts négatifs qu’il provoquera sur notre ville.

D’avance merci pour vos réponses et le temps que vous y accorderez.
Merci pour vos questions pertinentes.

Très cordialement,

Benjamin

Un échangeur d’autoroute à Beaunant. Pourquoi les autres listes municipales évitent-elles d’en parler ?

Le projet d’Anneau des Sciences (ancien Tronçon Ouest du Périphérique ) s’il voit le jour, impacterait plusieurs communes : Francheville, Tassin, Saint-Genis-Laval, Sainte-Foy-lès-Lyon.

C’est une autoroute souterraine qui aura plusieurs entrées, sorties avec des échangeurs, dont un contigu au quartier de Beaunant.

Aujourd’hui, alors que tous les candidat.e.s municipaux verdissent leur programme, elles, ils évitent de signaler les impacts qu’aurait cet équipement métropolitain sur la qualité de l’air de la commune, l’augmentation du trafic routier aux abords, et pour rejoindre cet échangeur.

Elles, ils évitent d’expliquer la superficie de terres agricoles et espaces naturels supprimés pour faire cette infrastructure, au moment où la biodiversité, la végétalisation est cruciale pour répondre à la répétition des canicules, à la chute de biodiversité, au réchauffement climatique.

Elles, ils évitent d’annoncer le coût de cette autoroute — chiffré actuellement entre quatre et cinq milliards d’euros — et le fait qu’il ne verrait le jour qu’entre 2030 et 2035.

Cet investissement mis dans l’Anneau des sciences, c’est autant d’argent public qui ne servira pas au développement de transports publics structurants (ligne de télécabine urbaine entre Francheville et Confluence, Gerland — cadencement du tram-train de l’Ouest lyonnais qui dessert Gorge-de-Loup et Saint-Paul — plus de bus propres et réguliers —, etc.). Autant d’argent public qui ne sera pas utilisé pour l’aménagement cyclable et piéton des voiries.

SainteFoyAvenir garde une cohérence entre projet communal et Métropolitain. 

La priorité, pour les six ans qui viennent, est d’offrir une mobilité choisie et non plus subie. Nous devons toutes et tous pouvoir nous déplacer facilement depuis la commune vers nos lieux de travail et de loisirs au sein d’une Métropole respirable et apaisée.

Construisons des alternatives vivables, meilleures pour notre santé.

L’Anneau des sciences n’aura aucune raison d’exister.