Archives par mot-clé : Caluire

Coronavirus : les masques de protection en question

En feuilletant la presse, les informations ne manquent pas, mais depuis les différentes catégories de masques, à la diversité des solutions adoptées par les collectivités… Comment se retrouver dans cette masse d’informations parfois contradictoires ou partielles ? Quand, comment et par qui les citoyen.ne.s pourront-ils être équipé ?

Que disent et font nos collectivités territoriales ?

La Région prévoit neuf millions de masques réutilisables livrables à partir du 4 mai prochain, fabriqués en région (Porcher industries, Chamatex, Ouvry). Distribués via les mairies, aux habitants, non déjà servis localement (Valence, le Puy, Bourg-en-Bresse…). Pas de priorité des villes sur les campagnes.

La Métropole de Lyon prévoit deux millions de masques de même type que ceux de la Région, produits localement par des industriels régionaux de la filière textile – soie – mode. Destinés aux habitants, aux associations, aux indépendants, commerçants, artisans et TPE. Livrés en kit auprès des collectivités locales chargées de faire appel à des couturières solidaires (La Mulatière par exemple a reçu beaucoup d’appels sans faire beaucoup d’info).

Les Villes qui pour certaines ont fait le choix de se procurer des masques de diverses manières

• Les financer et les faire fabriquer par des entreprises locales

Saint-Genis-Laval prévoit d’équiper tous les habitants. Coût pour la Ville : 2,10 € la pièce.

– Givors, en complément de l’achat groupé avec La Métropole, a créé une plateforme locale de production artisanale.

– Caluire fournira un masque par personne dès le 30 avril, avec un envoi par voie postale.

– Tarare prévoit une distribution en porte à porte assurée par des agents de la ville, des élus et quelques bénévoles.

• Faire appel à du bénévolat en fournissant les matières premières nécessaires

– Oullins destine ces masques aux personnes les plus fragiles et à tous ceux qui n’auraient pu s’en procurer.

– Mions a créé une chaîne de montage avec rotation d’agents municipaux, couturières bénévoles, sapeurs-pompiers, secouristes.

Les associations

• À Charbonnières par le biais des AVF*.

• À Saint-Pierre de Chandieu (union de quatre associations, du comité des fêtes et avec le soutien du maire).

D’une organisation générale à la débrouille individuelle

Multiplicité des initiatives, affluence des commandes, incertitudes des livraisons et dédale de solutions proposées (annoncées) ont de quoi laisser perplexe !

Face au nombre croissant de confections maison, l’Afnor** informe, conseille et propose un tutoriel à télécharger pour la fabrication d’un nouveau modèle, dit Masque barrière répondant à des critères validés par 150 experts.

www​.afnor​.org

Qu’en est-il aujourd’hui sur notre commune ?

Le port du masque est déjà vivement conseillé et deviendra obligatoire dès le début du déconfinement.

Il y a lieu de s’étonner, qu’à ce jour, la mairie n’ait rien communiqué à ce sujet.

Des habitants n’ont pas attendu. Des initiatives individuelles ou collectives (par connaissances ou de quartier ont été prises).

La municipalité devrait, à minima, les faire connaitre, les fédérer, les mettre en lien avec les Fidésien.ne.s en attente de masques.

Cela renforcerait la dynamique bénévole efficace et spontanée qui existe sur la ville.

* AVF : Association des villes de France.

** Afnor : Association française de normalisation.