Archives par mot-clé : Collectif

Clos du Cardinal — Demande de concertation publique pour son avenir 

Lettre des Habitants et usagers du Centre-Bourg et membres de l’association SainteFoyAVENIR

à Mme Véronique SARSELLI

Maire de Sainte-Foy-lès-Lyon.

Objet : Demande d’une concertation publique pour décider
de l’avenir de cet espace végétal.

Clos du Cardinal
69110 Sainte-Foy-lès-Lyon.

Depuis notre demande du 11 mars dernier, lors de notre premier rassemblement citoyen au pied de ces deux arbres (érable et tilleul appartenant à un alignement végétal historique), vous ne nous avez pas transmis le ou les rapports(s) d’expertise sanitaire que vous dites avoir demandés pour ces arbres en 2017, et plus récemment en 2019. Nous le déplorons, et nous vous les redemandons fermement.

Aujourd’hui, ces arbres semblent vigoureux, malgré des signes de faiblesse au pied de l’érable (probablement endommagé par des travaux antérieurs sur le parking) qui ne nous permettent pas, sans expertise, d’affirmer la nécessité de leur abattage pour préserver la sécurité de tous.

Par ailleurs, vous avez présenté lors de votre dernière campagne électorale un projet de réaménagement de ce centre-ville fidésien, autour des places de l’église et Xavier Ricard. Ceci, sans aucune concertation préalable Continuer la lecture de Clos du Cardinal — Demande de concertation publique pour son avenir 

Historique de la réouverture des marchés fidésiens…

Réouverture des quatre marchés alimentaires fidésiens, des quartiers des Provinces — Chavril, Centre et Gravière, à compter du lundi 20 avril 2020. Enfin !

Voici l’historique :

Lundi 16 mars
Déclaration de l’état d’urgence sanitaire et début du confinement national.

Mardi 17 mars
Place Soubeyrat, Mme le Maire, interprétant strictement l’application de la règle nationale, suspend l’installation des forains. Ceux-ci s’opposent à cette décision et demandent à la Préfecture de pouvoir continuer à exercer leur activité, en respectant les nouvelles règles sanitaires imposées. Ce qui leur sera accordé par la Préfecture le jour même et les jours suivants de cette première semaine de confinement.

Lundi 23 mars
Parution du décret du Premier ministre qui prescrit les mesures générales à prendre sur tout le territoire, pour lutter efficacement contre la pandémie de Covid-19. Et qui pose, notamment, le principe de l’interdiction générale des marchés.
Des dérogations, toujours examinées avec les préfectures, peuvent être à la marge accordées, particulièrement en zone rurale ou dans des bassins de vie dépourvus de suffisamment de commerces alimentaires de substitution.
Les préfectures sont décisionnaires en regard des arguments avancés par les municipalités en responsabilité.

Mardi 24 mars
Dès cette date, notre maire va exécuter avec zèle la décision de fermeture des marchés fidésiens prise par la préfecture sur l’objection majeure : Sainte-Foy-Lès-Lyon est une commune bien pourvue en commerces alimentaires qui peuvent se substituer à l’absence des marchés.
Il est vrai que nous ne sommes pas dépourvus d’enseignes de la grande distribution (Auchan, Casino, Aldi, Leader Price, Grand Frais, Cerise et Potiron, sans oublier Carrefour implanté sur la commune limitrophe de Francheville) et heureusement, de quelques épiceries familiales.
C’est oublier que nos quatre marchés sont devenus indispensables aux producteurs locaux qui leur sont fidèles, particulièrement au retour du printemps lorsqu’ils commercialisent leurs nouvelles productions. Et que ces quatre marchés assurent aussi un lien social indéniable pour tous les habitants et les séniors de notre commune.

Jeudi 26 mars 
Alertés par de nombreux Fidésien.ne.s et conscients de la difficulté dans laquelle se trouvent placés les petits producteurs nous interpelons notre maire et nous lui demandons d’intervenir auprès de la Préfecture pour demander une réouverture de nos marchés, dans des conditions sanitaires strictes et avec les seuls étals (moins de dix) des producteurs locaux et non revendeurs.

Samedi 4 avril
Lors de la première réunion à distance en visioconférence1 des groupes d’opposition en place depuis début avril, suite au démarrage de la crise sanitaire, et de Mme le maire Véronique Sarselli, nous avons réitéré et argumenté notre demande de réouverture des marchés aux petits producteurs, en proposant notre aide pour les encadrer.

Samedi 11 avril
Lors de la deuxième réunion, nous avons répété notre argumentaire et nos propositions. Entre temps, Mme le maire a consulté ses collègues maires (proches et voisins), et été, bien sûr, réinterpelée par les producteurs. Elle proposait donc, la mise en place de distribution par Drive trois fois par semaine, sur un site dans le quartier du Plan du Loup.

Samedi 18 avril
Nous questionnons une fois de plus madame le maire de Sainte-Foy-lès-Lyon, lors de la réunion hebdomadaire à destination des élu.e.s sans pour autant qu’une information précise sur des dates potentielles soit données. Nous restons dans un flou total.
Entre temps, nous apprenons que Mme le maire a reçu, le vendredi précédant cette réunion en visioconférence, des représentants des producteurs, avec leur avocat. Mme le Maire nous laisse entendre qu’elle serait intervenue une nouvelle fois auprès de la préfecture.

Lundi 20 avril
Nous apprenons, comme tous les Fidésien.ne.s, que la mairie a obtenu l’autorisation de réouverture des marchés alimentaires au motif retenu de la nécessaire préservation de la sécurité économique des petits producteurs.

Un mois de travail pour voir nos marchés enfin réouverts et accessibles. Nous pouvons nous questionner pour savoir comment les villes avoisinantes ont œuvré pour conserver leurs marchés ouverts.

Contrairement à ce qui est écrit sur le site de la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon, la réouverture des marchés aurait pour origine principale une directive qui viendrait du gouvernement et que les préfectures appliquent, et non le fruit d’une initiative municipale. 

Quoi qu’il en soit, nous avons aujourd’hui la satisfaction de pouvoir retourner nous approvisionner sur nos marchés de producteurs dans nos différents quartiers. 

Merci aux citoyen.ne.s qui ont participé à cette action collective et qui ont très vite réagi et réfléchi à la mise en place de solutions, parfois alternatives, d’approvisionnement avec les producteurs ou commerçants.

Merci aux producteurs et commerçants, ainsi qu’à leur avocat qui ont exercé une pression constante auprès de Mme le maire.

Merci aussi à toutes et tous qui ont fait remonter aux élu.e.s SainteFoyAVENIR tant d’informations nous permettant ainsi de relayer efficacement et systématiquement leurs demandes chaque semaine — quand ce n’était pas chaque jour —, auprès de Mme le maire la demande de réouverture des marchés de producteurs.

Le confinement strict, que majoritairement nous observons, reste compatible, dans la mesure du raisonnable, avec la réouverture du lien essentiel que sont les marchés de producteurs. D’ailleurs la directive du gouvernement vers les préfets irait dans ce sens, pour préparer le déconfinement et habituer les citoyen.ne.s aux mesures contraignantes comme aux gestes barrières que nous devrons tous appliquer dans les semaines et les mois à venir.

Entre tout et rien, il existe toujours un juste milieu, un juste point d’équilibre, certes souvent fragile et délicat, qui ouvre le champ des possibles. On ne peut le trouver qu’en exerçant une écoute et une compréhension constante des tenants et des aboutissants. C’est la culture du raisonnable, c’est la culture du raisonné. C’est celle que nous avons à SainteFoyAVENIR. 

  1. Dispositif d’information des élus de l’opposition que nous avions aussi réclamé dans notre courrier du 26 mars 2020.

ANTENNE RELAIS = DANGER

La téléphonie mobile nécessite des antennes relais. C’est un fait, mais quelle réflexion est menée sur ces implantations, leur nombre et leur dangerosité ?

Notre commune qui compte déjà 12 antennes (www​.cartoradio​.fr) a décidé le 24/9/2018 de ne pas faire opposition au projet d’une 13° antenne relais sur un mat pylône de 18/19m rue Simon Jallade (au centre des aveugles Witkowska, déjà pourvu d’une antenne !), sans que ce projet, présenté au mois d’août, ne fasse l’objet d’une information et d’une concertation préalables.

Ce projet a suscité des réactions et la création d’un collectif de défense avec lequel j’ai échangé (4A newcollectifa4@gmail.com).

Au conseil municipal du 22 novembre, j’ai fait part des inquiétudes suscitées par ce projet et posé une question technique sur la non-conformité du dossier présenté (déclaration préalable au lieu de permis de construire) et par conséquent de la décision prise.

Ma remarque a été prise en compte sur le plan juridico-technique avec l’annonce d’un retrait de la décision du 24/9 de non opposition. Premier pas appréciable.

Mais qu’en est-il de la prise en compte de la dangerosité pour la santé de l’exposition au champ magnétique ? Plusieurs rapports d’études scientifiques, validés et publiés par l’Agence européenne de l’environnement, montrent que les antennes endommagent l’ADN (impact sur le développement du cancer), ont des effets sur la fonction immunitaire, sur le fonctionnement du système nerveux, sur la production de mélatonine à l’origine de cancers, leucémie, maladie d’Alzheimer, etc ….

Cette dangerosité constitue un problème de SANTE PUBLIQUE et exige une grande vigilance. Les règles actuelles ne sont pas à la hauteur des enjeux, c’est pourquoi j’ai sollicité nos députés au niveau local (Cyril ISAAC CYBILLE & Thomas RUDIGOZ) pour qu’ils se mobilisent pour faire évoluer la législation.

Au niveau local, le Maire peut aussi agir :

-en exigeant une campagne de mesures préalable à réaliser d’urgence sur ce secteur pour connaitre le niveau de rayonnement actuel.

-en organisant une réunion opérateur/mairie/habitants pour présenter le résultat de ces mesures, afin que les habitants connaissent les risques encourus ou non et soient informés sur les modalités de contrôle de la puissance d’émission de cette antenne.

Madame le Maire, vous pouvez contribuer à une diminution des risques encourus en imposant des mesures de précaution et de coordination aux « poseurs » d’antennes. Allez-vous vous engager dans ce sens en faveur des habitants de notre commune ?

(retrouvez l’intégralité de l’intervention en Conseil Municipal dans la rubrique « Actualité »)

Serge REPLUMAZ / Jacqueline VERDIER / André VALENTINO

www​.saintefoyavenir​.org / contact@saintefoyavenir.fr

rassemblement citoyen pour le maintien du bureau de poste de Chavril le 14 Novembre 2015

Le collectif des signataires de la pétition pour le maintien du bureau de Poste de Chavril

ATTENTION !

FERMETURE DE LA POSTE DE CHAVRIL FIN JANVIER 2016 ?

Après 4000 signataires de la pétition pour le maintien du bureau de poste

Après votre présence nombreuse à la réunion publique du 21 Mai 2015

Après le journal Quartier Libre spécial Poste

Après les courriers du collectif à Mme le Maire

Mme Le Maire de Ste FOY n’a pas à ce jour, tenu sa promesse de revenir devant les Fidésiens des quartiers Provinces-Chavril et Chantegrillet La Plaine, pour expliquer ses points de vigilance afin de maintenir un service public postal pour tous, et nous informer de la réponse qu’elle a reçue de la Poste.

Quelle que soit leur couleur politique, des Maires refusent la fermeture de bureaux de poste de proximité par exemple à Couzon et Fontaine au Mt d’Or, Fraisses, Poncin (Ain).

Le collectif vous invite à un grand rassemblement citoyen pour réaffirmer votre attachement au maintien du bureau de poste de Chavril.

Samedi 14 novembre 2015 à11H00

Devant le bureau de poste de Chavril. Suivie d’un pot convivial

Repas Républicain, ce mercredi à l’Ellipse à 19 h 30

La liste SainteFoyÀVENIR convie les fidésiennes et les fidésiens à un repas républicain ce MERCREDI 26 MARS à 19H30 à l’ELLIPSE. 

Dans un moment que nous voulons convivial, nous pourrons échanger sur comment réussir au mieux ce second tour et sur les projets que nous porterons ensemble tout au long du mandat, avec nos élu-e-s, les adhérent-e-s et les Fidésien-ne-s…

Sur le plan matériel la liste SainteFoyÀVENIR offrira l’apéritif et les boissons et se charge de la vaisselle.
Chacun est invité à apporter un plat sucré ou salé à partager.

Merci de venir nombreux et de d’inviter vos amis et connaissances

Le premier collectif de gauche est au second tour, continuons !

Merci aux Citoyen-ne-s qui nous gratifient de leur confiance en exprimant un vote positif pour un changement d’avenir dans la gestion de notre ville.

Grace à votre vote nous affirmons notre présence au second tour de l’élection municipale à Sainte-Foy-lès-Lyon. 

Grace à vous nous affirmons notre position de première force de Gauche, Écologiste, Socialiste et Citoyen-ne-s à Sainte-Foy-lès-Lyon.
Le travail ne fait que commencer. Nous le poursuivrons pour l’évolution positive de notre ville.

Grace à votre vote, nous affirmons aussi qu’aujourd’hui la politique est en évolution et peut, et doit, être reprise en main par les Citoyen-ne-s.

Dimanche nous aurons besoin de votre vote pour peser sur les destinées à venir de Sainte-Foy-lès-Lyon. Aussi nous vous encourageons à faire le choix des forces de progrès que nous représentons, que nous incarnons, que nous défendons.

La force du collectif avec la liste SainteFoyÀVENIR,
autour de Monique Cosson pour une ville Solidaire et Citoyenne.

Ali Messouak, Vétérinaire et Socialiste, dixième de la liste SainteFoyÀVENIR

Ali Messouak

« Je m’appelle Ali Messouak.

Mon attachement à Sainte-Foy-lès-Lyon remonte à mes années d’étudiant, quand j’habitais avec mon épouse à Saint-Irénée, et que nous y venions promener notre première fille.

Je suis vétérinaire et j’ai fait mes études à l’École nationale vétérinaire de Lyon, la plus ancienne du monde.

Après un passage dans une clientèle rurale en Moselle, nous avons travaillé mon épouse et moi au Maroc dont je suis originaire. Là-bas, j’ai été successivement responsable d’organismes puis de sociétés agricoles et d’élevage d’échelle nationale.

J’habite à Sainte-Foy-lès-Lyon depuis 1982, année où nous avons dû quitter le Maroc pour rester fidèles à nos convictions politiques et éthiques.

Après des missions comme expert d’élevage en Afrique, j’ai intégré la Direction des services vétérinaires du Rhône. J’ai en particulier été pendant plus de 10 ans responsable du Service d’inspection vétérinaire du site agroalimentaire de Corbas (abattoirs, marchés de bétail, marché de gros, industries agroalimentaires).

Petit à petit, j’ai découvert Sainte-Foy-lès-Lyon et son environnement agréable, parce qu’on y sent une atmosphère calme et sereine.

J’ai toujours eu un fort attrait pour la politique et je suis persuadé qu’on peut faire évoluer la société en militant pour plus de démocratie sociale. 

Mes convictions de gauche m’ont conduit à m’engager politiquement, et j’ai ainsi participé à plusieurs campagnes électorales ce qui a été pour moi une expérience enrichissante.

À l’approche des élections municipales, nous étions une majorité à penser qu’un rassemblement de la gauche s’imposait. Ensemble, écologistes, socialistes et citoyen-ne-s de gauche nous avons fondé SainteFoyÀVENIR et avons élu démocratiquement notre tête de liste, Monique Cosson.

Depuis, la façon de travailler de notre équipe, de concevoir la politique à partir des problèmes du terrain et de chercher des solutions d’une manière consensuelle m’ont séduit. Le fait qu’il y ait des femmes en avant, dont notre tête de liste, me paraît particulièrement positif.

La liste de SainteFoyÀVENIR est un collectif plein de promesses, car nous sommes pour une politique plus sociale, plus consensuelle, plus dynamique et plus près des Fidésiennes et des Fidésiens. »

Ali Messouak

Myriam Chopin, Sage Femme et Citoyenne, numéro quinze sur la Liste SainteFoyÀVENIR

Myriam Chopin, Sage Femme et Cioyenne, numéro 15 sur la liste SainteFoyÀVENIR

« J’habite Sainte-Foy-lès-Lyon depuis 1979 et je me présente sur la liste SainteFoyÀVENIR, car je souhaite un changement majeur dans notre si agréable ville. Ce changement est nécessaire, car exerçant le métier de Sage Femme je connais bien ma ville, ses habitants et ses pratiques et je peux en dresser un portrait réel et non une vision idéalisée ou virtuelle. Ce qui me motive fortement dans l’association Sainte-Foy-ÀVENIR, c’est l’idée centrale que nous regardons de l’avant, que nous voulons aborder l’avenir en proposant aux Fidésiens une perspective inscrivant concrètement notre ville dans le monde qui l’entoure plutôt que de travailler à un quelconque repli sur soi.

En intégrant la liste SainteFoyÀVENIR, j’ai aussi trouvé une atmosphère de travail, un esprit du relationnel que je trouve positif et constructif. Pas d’égocentrisme. Notre force c’est le collectif. Notre travail est réellement participatif. Bref, cette rencontre me correspond. Je suis certaine que vous aussi pourrez vous y retrouver, vous impliquer dans la vie de la cité avec nous.

Cet investissement politique dans la vie de Sainte-Foy-lès-Lyon préfigure aujourd’hui un changement pour avancer, tous ensemble, vers demain, autrement. »

Myriam Chopin.