Archives par mot-clé : Yvette Lathuilière

L’heure est à la solidarité et à l’union communale

Voici le courrier adressé dans ce sens, le 26 mars 2020, par Yvette Lathuilière, au nom de nos conseillers municipaux, à :

Madame le Maire,

Face à l’épidémie terrible que nous traversons, l’heure est à la solidarité et à l’union communale. Ayant à cœur de faire tout notre possible pour venir en aide aux plus fragiles, nous souhaitons vous proposer le soutien de notre groupe pour répondre aux besoins de nos concitoyen.ne.s.

Plusieurs enjeux nous paraissent prioritaires :

– Le contexte de confinement que nous connaissons est susceptible de créer des situations de détresse pour les plus fragiles. À ce titre, la commune en lien avec le CCAS, la Maison de la Métropole et les associations caritatives, peut-elle organiser des visites aux personnes isolées, âgées ou handicapées, qu’elle aura recensées ?
La commune peut-elle faire un appel à des bénévoles (et à tous ses élus, conseillers municipaux) en bonne santé, pour assurer un soutien concret ? 

– Suite à la fermeture des marchés, quels moyens peut proposer la commune pour permettre la continuité de la distribution de denrées alimentaires aux fidésien.ne.s, dans le respect des consignes de distanciation et des gestes barrières ?

Vous devez être en contact avec les commerçants fidésiens, pénalisés par la fermeture de leur boutique. Nous souhaiterions échanger avec vous sur la recherche d’une solution, passant peut-être par la mise en place d’une plateforme numérique de distribution qui les impliquerait.

Une autre possibilité pourrait consister, en lien avec les producteurs locaux fidèles aux marchés fidésiens, par examiner la réouverture des marchés (Provinces, le Centre, Gravière), de manière dérogatoire et dans des conditions spécifiques. Nous sommes à votre disposition pour étudier rapidement avec vous des solutions adaptées.

– Le sujet de l’éclairage public n’a pas de caractère d’urgence. Mais, nous savons que c’est un sujet d’actualité pour la municipalité. Dans cette période de faibles déplacements, notamment la nuit, une expérimentation sur un ou deux quartiers pourrait être mise en œuvre. Expérimentation d’une extinction totale de l’éclairage nocturne (par exemple entre 22 h et 6 h), dont les effets (sécurité, économie, écologie) pourraient être mesurés.

Afin de pouvoir discuter ensemble de ces questions cruciales, une réunion en visioconférence entre les représentants de chaque groupe du conseil municipal — deux élus par groupe, par exemple — permettrait d’échanger et de partager un certain nombre d’informations, dans cette période d’impossibilité de tenir des réunions où nous serions physiquement présent.e.s, notamment sur :

– Un état des lieux de la situation de la pandémie Covid-19 à Sainte-Foy-lès-Lyon,

– Une présentation de l’organisation des aides en réponses aux besoins de la population recensés.

Nous sommes persuadés que tous nos concitoyen.ne.s, dans ce contexte si extraordinaire, attendent de la part de leurs élu.e.s, une mise en commun des meilleures idées pour les aider à surmonter cette épreuve.

Dans l’attente de connaître votre avis sur ces propositions et de pouvoir enclencher ce travail par visioconférence, recevez Madame le Maire, l’expression de nos meilleurs sentiments.

Yvette Lathuilière,
Conseillère Municipale
Tête de liste de l’équipe SainteFoyAVENIR.

Agissant au nom et pour le compte de tous les anciens et nouveaux conseillers municipaux SainteFoyAVENIR

Communiqué de presse post-électoral par Yvette Lathuilière

Chères Fidésiennes,
Chers Fidésiens,

Au nom de tous les colistiers de SainteFoyAVENIR et au lendemain du scrutin électoral du premier tour des municipales de ce 15 mars 2020, je tiens à exprimer ma fierté et ma joie d’avoir conduit cette équipe d’hommes et de femmes engagés, au sein de leur quartier, au cœur de notre commune. 

Je tiens, aussi, à remercier vivement les 1 506 électeurs fidésiens — près d’un quart des suffrages exprimés — qui, en choisissant de porter leur suffrage sur notre programme SainteFoyAVENIR, ont porté haut les couleurs de la citoyenneté, de l’écologie et de la solidarité dans notre belle ville de Sainte-Foy-Lès-Lyon. Ce résultat représente la deuxième force politique de ce scrutin, sans équivoque, dans 17 des 19 bureaux de vote de la commune. 

Il montre pour SainteFoyAVENIR la progression du vote écologiste à Sainte-Foy-lès-Lyon et atteste assurément que nous devons aujourd’hui prendre en compte l’urgence climatique dans le cadre de nos décisions municipales. Ce que j’aurais à cœur de manifester aux côtés de Serge Replumaz, Faïza Mihoubi et Olivier Coupiac,

élus du futur conseil municipal.

Toutefois, l’abstention de 57,42 % des électeurs qui n’ont pas souhaité se rendre aux urnes, du fait notamment de la pandémie que nous vivons ces jours avec le Covid-19, ne reflète pas la réalité des votes sur notre commune et fausse probablement le résultat actuel et la majorité qui se dégage aujourd’hui autour de la Maire sortante.

Je tiens ici à redire que la promotion de la santé (physique, mentale et sociale) est une priorité dont nous devons collectivement prendre la mesure ; en lien avec les conditions dans lesquelles nous vivons, en lien avec la préservation de notre environnement. C’est cela qui doit nous préoccuper, nous mobiliser tous et toutes. 

Nous voyons bien en ces jours de confinement pour ne pas propager le virus, combien nous sommes attachés à prendre soin de nous — mêmes, et des autres ; combien il nous faut être responsables et solidaires des plus fragiles et isolés ! Cette épreuve promet de nous apprendre à vivre autrement ; gageons que ce sera avec plus de fraternité. 

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »
Martin Luther King.

Nous en sommes convaincus, les six années à venir seront déterminantes pour permettre l’avenir à Sainte-Foy-lès-Lyon, comme ailleurs. Nous pouvons constater que les résultats du premier tour à Lyon, et au niveau de la Métropole, montrent combien l’enjeu écologique mobilise les habitants. Il s’agit de construire une Métropole plus respirable, plus sobre, plus verdoyante, plus solidaire.
Le deuxième tour, reporté au 21 juin, est un objectif essentiel, dans cette perspective.

Pour finir, je veux m’adresser à l’équipe de la Maire sortante,

« — Vous avez gagné, bravo !

— Vous avez fini, au fil de votre longue campagne, par parler d’environnement. Vous avez même retenu plusieurs de nos propositions (« Adapter les bâtiments municipaux et les écoles au changement climatique. 50 % de bio et de local dans les cantines. Créer des îlots de verdure et des points d’eau sur les places des quartiers et dans les cours des écoles. Plan vélo citoyen. »).
Nous saurons y travailler activement — comptez sur nous — nous ne nous déroberons pas à nos engagements et nous mettrons notre expertise sur ces questions de développement durable au service de nos concitoyens. 

— Nous saurons aussi, avec tous les Fidésien.ne.s qui nous ont rejoints, vous rappeler que nous sommes la seule équipe qui s’oppose à la réalisation de la nouvelle autoroute de l’Ouest — Anneau des sciences — qui augmentera le trafic routier sur la commune, dégradera la qualité de l’air à partir de l’échangeur de Beaunant ; ailleurs, fera encore disparaître des espaces naturels et agricoles, polluera gravement l’air à proximité d’écoles et d’hôpitaux. 

— Nous, nous optons pour une commune de plus en plus respirable avec des circulations internes apaisées et des voies périphériques dédiées aux transports collectifs (tram-train, télécabine, bus propres) plus respectueux de notre santé et de notre environnement.
Nous optons pour une commune qui n’artificialisera pas les espaces végétalisés et choisira d’aménager des espaces publics agréables, accueillants et sécurisés pour tous et toutes.

— Une commune qui privilégiera les investissements pour supprimer toutes les passoires thermiques communales — logements collectifs sociaux et privés, et maisons individuelles.
Une commune qui optera pour une alimentation collective saine et durable, sans plastiques.
Une commune qui s’inscrira dans l’objectif du zéro déchet.

— Vous nous trouverez sur tous ces sujets, avec des propositions, et une opposition constructive, pour aller dans le sens de la transition environnementale, sociale et démocratique utile pour l’avenir. »

Bien sincèrement, 

Yvette Lathuilière

saintefoyavenir@gmail.com
saintefoyavenir​.org

Yvette Lathuilière – Quartier du Plan du Loup – Professeure des écoles

Yvette Lathuilière
Quartier du Plan du Loup
Professeure des écoles
Tête de liste SainteFoyAVENIR

« J’ai épousé en 1981 un Fidésien et me suis investie depuis, à titre personnel et professionnel, dans la vie fidésienne.

Professeure des écoles, j’ai travaillé à la Gravière, à Chantegrillet, à Robert Schuman et quinze ans à l’école Châtelain, qui fut de 2007 à 2011, la première “éco-école”, à Sainte-Foy-lès-Lyon. Parallèlement, nos quatre enfants ont poursuivi leur scolarité à l’école de la Plaine, puis aux collèges Charcot et du Plan du Loup

Sur plan associatif, je me suis engagée dans la gestion de la boutique de commerce équitable Artisans du Monde, de Lyon 5e et au sein des associations de parents d’élèves des écoles, collèges et lycées de nos enfants. 

Élue conseillère municipale avec la majorité centriste en 2001, puis dans l’opposition centriste de 2008 à 2014 et de 2015 à 2020, j’ai beaucoup appris sur l’administration municipale et la responsabilité requise pour assumer ses missions. 

Je veux conduire avec conviction et détermination l’équipe de SainteFoyAVENIR et ses convictions de citoyenneté, écologie et solidarité, pour ces élections municipales de mars 2020.

Ceux qui me connaissent peuvent témoigner que mon engagement écologique n’est pas récent. Oui, je crois en notre capacité à relever ensemble, par delà nos différences, les défis planétaires — climatiques, écologiques et économiques — qui nous concernent tous et face auxquels les jeunes nous interpellent. »

Avec SainteFoyAVENIR, la sécurité s’entend au sens large.

La sécurité des personnes passe par la sécurité environnementale, sanitaire, alimentaire, routière et des biens.

La sécurité environnementale — proximité de voies de circulation, de lieux d’émissions de polluants, etc. —, sanitaire — qualité de l’eau, de l’air, des sols, etc. —, alimentaire — essentielle : qualité et proximité des approvisionnements —, et routière — partage des voiries, circulation apaisée, diminution de la place de la voiture.

La qualité de l’air, ce que l’on mange et boit, la sécurité de nos déplacements doivent être garantis au sein de la commune.

Yvette Lathuilière, élue maire, prendra des mesures, et au besoin, des arrêtés pour le Zéro Phyto, l’objectif d’une alimentation de qualité — bio et locale dans la restauration collective — et la sécurité routière.

Celle-ci demandera des aménagements et des actions spécifiques : multiplication des zones de rencontres à 20 km/h dans tous les quartiers avec priorité aux piétons, puis aux cycles et en dernier à la voiture. Tous les abords des écoles et les cœurs de quartier doivent être sécurisés par des zones de rencontres. Les déplacements doux doivent être systématiquement privilégiés et sécurisés.

La sécurité des personnes et des biens demande des actions spécifiques.

Sainte-Foy-lès-Lyon reste une ville sûre, la délinquance a un des taux les plus bas de la métropole, depuis de nombreuses années. Par contre des gênes et des trafics existent dans des quartiers de la commune.

Comme d’autres villes de la première couronne lyonnaise, notre vile attire des cambrioleurs. Pour répondre à cet état de fait, nous proposons plusieurs choses qui permettent d’impliquer et de prendre en compte les problématiques concrètes :

Des promenades sécurités à divers moments de la journée et en soirée, avec des élus, des habitants, des membres des CIL, la Police municipale pour rentrer en contact avec les personnes qui génèrent du bruit, suscitent des sentiments d’insécurité, génèrent parfois des tensions.

À partir de ces prises de contact, de cet état des lieux, établir un programme d’apaisement avec des réponses individuelles (insertion professionnelle, loisirs, initiatives…) et collectives : baisse du bruit, projets pour le quartier, aménagements nécessaires.. 

Maintenir les promenades sécurité, en même temps que le programme d’apaisement.

Des aménagements de l’espace public pour que les femmes y aient leur place, à partir de marche exploratoire, suivie de débat avec des femmes, dans différents quartiers.

Un bilan de la vidéo surveillance pour évaluer sa pertinence, sa réelle efficacité.

Prévention et vigilance par rapport aux cambriolages, une information sur les modes d’intrusion et la vigilance pour les signaler, réduire leur fréquence.

Consulter, impliquer, participer…

L’action municipale a toute sa pertinence parce qu’elle intervient dans la proximité.

Autant pour les projets locaux que pour rester attentive aux demandes, projets des associations, des acteurs économiques et des habitants, la municipalité doit systématiser la concertation, la participation citoyenne.

Pour SainteFoyAVENIR il ne s’agit pas seulement d’être élu pour six ans et de dérouler ce que l’on veut faire, comme l’équipe sortante.

Il s’agit de concerter les habitants, associations impliquées par les aménagements publics, l’organisation des services municipaux. Il s’agit d’intégrer les préoccupations, besoins avec les citoyens directement concernés.

Deux exemples avec la restauration scolaire et les aménagements piétons et cyclables Continuer la lecture de Consulter, impliquer, participer…

Des commissions municipales ouvertes, actives et transparentes

Une fois les élections passées, tous les élu.e.s du Conseil municipal s’inscrivent dans des commissions municipales thématiques. Par exemple : scolarité, gestion du personnel, environnement, vie associative, urbanisme, déplacements, logement, action sociale, finances…

Ces commissions, sous la responsabilité d’une adjointe, ou d’un adjoint au Maire, doivent se réunir Continuer la lecture de Des commissions municipales ouvertes, actives et transparentes

Le Progrès en date du 5 mars présente SainteFoyAVENIR

Voici l’article du Progrès de ce jour présentant la liste SainteFoyAVENIR.

Bonne lecture.

Télécharger au format PDF. Continuer la lecture de Le Progrès en date du 5 mars présente SainteFoyAVENIR

Budget participatif : Sainte-Foy-lès-Lyon peut le faire

Le budget participatif a été créé pour développer l’implication citoyenne, recréer du lien social et retisser un lien de confiance avec le politique.

Actuellement ce sont autour de 200 collectivités et institutions qui se sont lancées dans la mise en place d’un budget participatif.

Le budget participatif c’est de l’argent alloué par la commune pour réaliser les projets proposés et votés par les citoyen.ne.s non élus.

C’est 5 % du budget d’investissement pour financer des projets en dur (aménagements d’espaces publics, terrains de sports, espaces verts, etc.) et des équipements (crèches, écoles, médiathèques, salles municipales, etc.).
Continuer la lecture de Budget participatif : Sainte-Foy-lès-Lyon peut le faire

Pourquoi et comment un partenariat avec les associations locales

Le monde associatif est une richesse de la commune. Des associations de toute taille existent dans tous les domaines de la vie locale. Un engagement bénévole, collectif qui offre à la commune des services de tous ordres, pour tous les âges. Reconnaitre et valoriser les projets associatifs est pour SainteFoyAVENIR la base d’un partenariat qu’il faut créer et renforcer tout au long du mandat. Continuer la lecture de Pourquoi et comment un partenariat avec les associations locales

Participez, vendredi 6 mars, à un atelier de l’association Fresque du climat

Vous entendez de plus en plus souvent parler du réchauffement climatique. Vous voulez mieux comprendre ses causes, mieux appréhender ses effets et dès maintenant agir en toute conscience.

Alors, venez participer à un atelier
de l’association Fresque du Climat

fresqueduclimat​.org

VENDREDI 6 MARS 2020
3 avenue de Limburg, Sainte-Foy-Les-Lyon.
Accueil à 17 h 30, atelier entre 18 h et 20 h. Continuer la lecture de Participez, vendredi 6 mars, à un atelier de l’association Fresque du climat